Bhaktapur

Publié le 19 Mai 2017

J4: 17/05

Aujourd'hui, je passe la journée à Bhaktapur, à environ vingt bornes de katmandou. Le  séisme a fait de terribles dégâts, des rues entières ont été détruites et beaucoup de bâtiments ont été déclarés inhabitables. Ceci étant dit, la ville est une ancienne cité médiévale, à la base très bien préservée, et elle reste très jolie.

Pour plus de facilité, je m'y rends en taxi (que je négocie à 1000 roupies...car évidement les taxis n'ont pas de compteurs, tout se négocie ici), ce qui a l'avantage d'être déposée au centre ville. Le trajet dure tout de même presque une heure.

Pour visiter le centre, il faut s'acquitter des 1500 roupies d'entrée  (j'espère vraiment qu'ils sont destinés à la restauration des bâtiments). La ville a également un Durbar Square où de nombreux guides sautent sur les touristes les uns après les autres. Il a fallu que j'en décourage 3 pour avoir un peu de paix. Et évidement le blabla est le même à chaque fois: d'où tu viens? Depuis combien de temps tu es au Népal? C'est la 1 ère fois? Besoin d'un guide? T'es sûre? C'est pas cher! Sans guide, on loupe plein de choses! Sûre? C'est pas cher! ...

C'est honnêtement vite pénible et le 3 ème guide est reçu un peu moins aimablement que le premier.Mais une fois qu'on quitte la place, on est tranquilles!

Après avoir visité Durbar Square  (plus ou moins seule,  le temps que je me débarrasse des sollicitations), avec son palais royal et ses nombreux temples,  je suis une balade recommandée par lonely planet. La balade me fait passer par des petites rues jolies et tranquilles, des cours intérieures,  des places plus importantes comme Taumadhi Pole (et son temple de 30 de haut) ou la place de la poterie.

N'étant pas pressée, je retourne à katmandou en bus local, ce qui est plutôt folklorique (et très économique!!! 25 roupies!).

À la gare routière, on me désigne le bus qui retourne vers katmandou et c'est bien la seule information que j'obtiens! Un gamin de 16-17 ans est chargé de rameuter les gens à chacun des très nombreux arrêts du bus. Il reste à la porte du bus et crie sans fin un truc qui ressemble à  "hopa hopa!!! Tagesseo alesseo!!".

Quand les gens descendent, il récolte l'argent.

Une suisse sympa me fait signe de descendre à un arrêt proche de Thamel. J'en profite pour visiter le jardin des rêves (200 roupies), uns des plus beaux havres de verdure de la ville selon le guide. Sinon,  c'est un joli petit parc mais rien d'extraordinaire

Je rejoins Angela pour dîner non loin de l'auberge. Nous sommes accompagnées par Tania qui vient d'arriver dans notre chambre. Elle est russe, parle très très peu anglais, habite depuis quelques mois en Inde et y travaille comme hôtesse (= elle tient compagnie à de riches indiens pendant des soirées), et a visiblement abusé des injections au visage...

Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.
Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui  au jardin des rêves.

Bhaktapur partout sauf les deux dernières qui au jardin des rêves.

Rédigé par Marion

Publié dans #Népal

Repost 0
Commenter cet article